Posté le vendredi 14 novembre 2014 à 23:07

Du tchat à l’amour

Durant la journée de fermeture des Services Mimacy, vous nous avez raconté par mail les meilleurs moments passés avec nous. Nous avons donc reçu le témoignage de Charlène, très heureuse d’avoir fait une rencontre qui a changé sa vie.
Projecteurs sur un couple Mimacien.

Du tchat à l'amour avec un bébé mimacien
Bébé Mimacien (Image d'illustration)

PPlayer : Bonjour Charlène, enchanté de faire ta connaissance ! On m’a dit que tu étais en couple avec un mec rencontré sur Mimacy, peux-tu nous faire découvrir ton histoire ?

Charlène : Bonjour ! Tout à fait, et ça reste mon meilleur souvenir ici. Il y a cinq ans, nous étions connectés en même temps, et au début, ce n’était pas vraiment de l’amour entre nous. On s’est clashé, et forcément, on s’est fait kicker, puis bannir. Heureusement, c’étaient des bans provisoires !

PPlayer : Il paraît que l’amour peut être plus fort en commençant par une dispute, alors ?

Charlène : Alors il s’est avéré que dans notre cas, c’était vrai. On a commencé à s’apprécier, et au bout de huit mois de tchat, on est passé aux choses sérieuses. Je suis partie du Nord de la France pour le rejoindre dans le Sud, chez ses parents. Il avait 19 ans à l’époque. Depuis ce jour, on ne s’est plus jamais quitté. Je ne suis jamais repartie de chez lui, et on a commencé à construire notre vie. Aujourd’hui, et depuis 22 mois, nous sommes trois à la maison. Nous sommes les heureux parents d’une magnifique petite fille, Maëlyn.

PPlayer : Félicitations ! Ça fait combien de temps que vous êtes ensemble, du coup ?

Charlène : Ça fait environ 5 ans que l’on se connait, et 4 ans que l’on vit ensemble.

PPlayer : Et qu’est-ce qui vous a rapprochés, sur le tchat ?

Charlène : À l'époque, on en a fait voir de toutes les couleurs aux modérateurs. Ils nous ont détestés mais au final ça nous a rapprochés et permis de nous aimer. Avoir une cause commune, ça rapproche toujours. La nôtre était de rendre fous les modos (rires) !

PPlayer : Lecteurs, ne suivez pas cet exemple, ce sera gentil ;) ! Du coup je me pose une question : est-ce que tu appréhendais le fait de le rencontrer, la première fois ?

Charlène : Oui et non, car on passait tellement d'heures à se parler sur Mimacy, depuis plusieurs mois, que j'avais l'impression de bien le connaitre, et d'avoir déjà des sentiments pour lui. Même sans l'avoir rencontré. Puis on se voyait en cam-to-cam et on se téléphonait tous les jours. Mais c’est vrai que j'avais une petite appréhension. Je partais quand même à 800 km de chez moi sur un coup de tête (rires), pour voir un garçon que je ne connaissais pas réellement.

PPlayer : Je reviens au fait que tu ne sois jamais repartie de chez lui. Comment ça se fait ? Je trouve ça dingue !

Charlène : Dans cette période, j’étais en couple depuis 4 ans avec un garçon. Mais, à la fin, c’était plutôt de la collocation. Du coup, ça m’a permis de m’échapper de cette vie que je n’aimais pas. On a eu un coup de foudre, donc on ne voulait plus se quitter. En plus, sa mère m’a accueillie à bras ouverts, heureuse de caser son fils ;) ! Et puis j'ai cherché et trouvé un travail tout de suite, afin de payer une participation pour le logement. Voilà comment notre véritable histoire a commencé.

PPlayer : Vous avez votre propre logement, maintenant ?

Charlène : J'ai passé toute ma grossesse chez sa mère puis, après la naissance de notre fille, nous sommes repartis dans le Nord d'où je suis originaire. Toute ma famille y vit, et nous voulions avoir notre propre appartement, notre petit cocon familial. Trouver un appart’ dans le Sud, c’était impossible (rires).

PPlayer : Lorsque l’on parle de relations internet, de rencontres via des sites de discussions, on a tout de suite des a priori. Quelle a été la réaction de ta famille quand tu as décidé de rencontrer et de faire ta vie avec une histoire d'internet ?

Charlène : Si tu veux, j'ai eu une adolescence assez tumultueuse. Mon ancien compagnon, avec qui je vivais quand j'ai rencontré Flo (Le papa, NDLR), n’était pas du tout correct avec moi. J’ai fait beaucoup de bêtises avec lui, que je regrette aujourd’hui. Du coup, les membres de ma famille n'ont pas mal réagi, au contraire, ils étaient contents que je m'échappe de cette vie que je menais depuis 4 ans. De plus, je me suis tout de suite stabilisée en rencontrant Flo, donc ça les a rassurés. Quand j’y repense, Mimacy m’a vraiment changé la vie sur beaucoup de points (rires).

PPlayer : Est-ce que tu penses que vous êtes le seul couple né sur à Mimacy ?

Charlène : Sûrement pas, mais je pense que notre histoire est vraiment à part. Le fait de ne plus s'être quitté suite à notre première rencontre, d'avoir eu une fille, et surtout, d'être toujours ensemble, cela rend notre histoire vraiment belle.

PPlayer : Une dernière question pour la route, aimes-tu Dangerous de David Guetta ?

Charlène : Oui (rires), j'aime bien !

PPlayer : Ton histoire en bref ?

Charlène : En bref, c’est un an de tchat et de délires sur Mimacy, un an de clashs, de débats, de fous rires. J’ai rencontré de vrais potes, et bien sûr, l’homme qui partage ma vie et qui est devenu le père de ma fille. On a peut-être mené la vie dure à quelques modos, mais quoiqu’il en soit, je vous remercie d’avoir un jour créé le site car, sans ça, je serais passée à côté de la source de mon bonheur, Maëlyn… que l’on a hésité à appeler « Mimacy » (rires). Mais ne nous en voulez pas, il faut bien avouer que ce n’est pas très joli comme prénom (rires) !

PPlayer : Merci pour ce témoignage !

Contactez-nous !Lecteurs, si l’inspiration vous vient, vous pouvez m’envoyer vos histoires, vos plus beaux moments passés avec nous, vos citations préférées (je sais que parmi vous, certains gardent des dossiers, ne vous cachez pas ;) !), je me ferai un plaisir de le raconter, de façon anonyme ou non. J’attends vos mails avec impatience par la rubrique "Contact", ou encore sur le tchat lorsque je suis connecté. N’hésitez pas non plus à me faire parvenir vos avis sur cet article. Est-ce que vous l’avez aimé ? Est-ce qu’il vous a semblé intéressant ? Vos remarques constructives seront les bienvenues, et si celui-ci est bien accueilli, il y aura d’autres articles !

Par PPlayer.

Relecture et correction par Ellanya.